Sirop et confiture de coquelicot

Champs de coquelicots
🌺Avec ses pétales rouge vif et sa généreuse floraison, le coquelicot est sans doute la plus populaire de nos herbes sauvages. La belle se laisse aussi apprivoiser ; on peut donc la cultiver au jardin et même en pot, à condition d’un minimum d’ensoleillement. Peu exigeant sur la nature du sol, notre coquelicot sera par contre beaucoup plus beau et prolifique en terre riche.
🌺Plante médicinale (sédative et antitussive), le coquelicot est aussi une merveilleuse plante comestible car quasiment tout se consomme chez lui : feuilles, fleurs et graines !! Ses feuilles apportent de la douceur sans amertume dans les salades …
🌺Mais là, ce sont les fleurs, ou plutôt ses pétales qui sont utilisés pour les deux recettes que je vous présente aujourd’hui.  Comme pour cette recette il faut beaucoup de pétales, vous pouvez collecter petit à petit ces fragiles soieries écarlates (au jardin et lors de balades) et les congeler. Pour ma part, comme c’était une première, je voulais déjà qu’on teste le gout à la maison avant d’en faire une grosse quantité, j’ai donc diviser par 5 les quantités de cette recette.
Et pour être antigaspi jusqu’au bout, vous pouvez utiliser le résidu de pétales pour confectionner une confiture de coquelicot – et non pas une gelée, qui elle n’utilise que le jus des pétales.
 
🌺SIROP DE COQUELICOT :
120g de pétales de coquelicot- 1l d’eau- jus de citron- sucre- gélatine ou agar-agar
Mettre à bouillir un litre d’eau avec le jus d’1/2 citron. Ajouter peu à peu les pétales, bien remuer puis éteindre le feu. Laisser infuser jusqu’au lendemain.
Filtrer (bien essorer les pétales- ne surtout pas les jeter !, les réserver) et peser le liquide obtenu. Ajouter le même poids en sucre et mettre à bouillir une dizaine de minutes. Mettre en bouteille immédiatement (stérilisation à chaud)
Garder un peu de sirop pour réaliser la recette suivante.
Ce sirop peut s’utiliser en boisson mais aussi en nappage dans vos desserts (avec une glace par exemple…)
🌺CONFITURE DE COQUELICOT :
Pour la réaliser, utiliser le résidu de pétales de coquelicot de la recette précédente, mixer avec 30cl de sirop mis en réserve (attention aux éclaboussures qui tachent vraiment !!)
Remettre à bouillir l’ensemble avec 3 feuilles de gélatine (ou d’agar-agar) avant de le mettre en pot : là aussi stérilisation à chaud
La texture de cette confiture est douce, très légèrement filandreuse avec le subtil arôme du coquelicot … un pur régal !
A consommer rapidement car en respectant ces proportions, la teneur en sucre est moins élevée que celle d’une confiture traditionnelle…
Champs de coquelicots
Champs de coquelicots

Merci à  ” Sauvages et belles à croquer “

pour ces recettes. 

https://m.facebook.com/profile.php?id=100060316211190

 

Je vous recommande ses livres : 

Livres sauvages et belles à croquer
Partager sur pinterest
Partager sur facebook

Une réponse

  1. Au-delà du magnifique paysage que nous offre cette fleur lorsqu’elle recouvre un champ complet (je partagerai bien ma photo du champ en question), je suis agréablement surprise de savoir que nous pouvons la consommer.
    Merci pour ces recettes 🙃

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *